Législation moto

Il a son code, prochaine étape : le permis moto !

Par Alexandre Da Silva, le 10 juin 2020 — 1 commentaire

Ça n’aura finalement pas tardé ! Tout juste 1 an après être passé à la mini-moto pour s’amuser sur les sentiers du coin, le fiston a décidé de passer son permis moto pour rouler en grosse cylindrée sur le bitume. Un joli cadeau d’anniversaire puisqu’il a réussi son examen de code de la route le jour de ses 19 ans. Valérie, Michel et moi l’avons soutenu dans cette épreuve durant tout le confinement et ça a été payant !

Il a révisé son ETM en ligne

Avec le confinement sanitaire mis en place pour éviter la propagation du COVID-19, impossible pour Kevin de se rendre en moto-école. On a donc cherché une solution pour lui permettre d’apprendre et réviser son code depuis son bureau, dans sa chambre d’étudiant. On est rapidement tombés sur Codeclic, un service qui propose des fiches et outils en ligne adaptés au nouveau code de la route moto, ou « ETM ».

Avec 30 années de permis moto et de nombreuses évolutions de la loi ces dernières années, je n’ai pas pu l’aider comme je l’aurai souhaité (la mémoire, ça rouille aussi !). Ça aurait de toute façon été difficile puisqu’il s’est surtout entraîné le soir et la nuit, quand tout le monde dort… S’il avait du se rendre en moto-école en journée, il aurait sûrement mis bien plus que 3 mois pour se présenter à l’examen…

L’ETM, vous connaissiez vous ?

J’ai au passage découvert l’ETM, qui signifie « Examen Théorique Motocyclette » et qui remplace les traditionnelles fiches techniques que mes potes et moi avons connu. Cet examen, qui a été officialisé en mars dernier, ressemble beaucoup à celui du code auto, rebaptisé pour l’occasion « ETG ». Il y a ainsi 40 questions à choix multiples auxquelles il faut répondre avec un minimum d’erreurs.

Certaines questions portent sur les statistiques de la mortalité, la législation…

J’ai testé une petite session d’entraînement sur Codeclic histoire de voir où en est mon niveau de connaissances… et tout le monde s’est bien moqué de moi, Kevin le premier ! Avec seulement 23 bonnes réponses sur 40, je serai loin d’obtenir mon code de la route si je devais le repasser aujourd’hui ! Heureusement que j’ai encore tous mes points (enfin 10 sur 12). Bref, c’est vraiment loin d’être évident et il faut être assidu côté révisions.

L’expérience du code en ligne, bien ou pas ?

Je ne suis pas sûr qu’on aurait choisi cette formule si on avait eu le choix. Mais avec le recul, ça a clairement été une solution gagnante pour le gamin. Si je devais résumer en quelques points les avantages de cette solution, et plus spécifiquement de Codeclic, je dirai donc :

  • liberté de choisir ses temps de révision et d’entraînement ;
  • suivi très prévis des statistiques de réussite et d’échec, ce qui aide à savoir quand on est prêt ;
  • aucun temps de perdu en déplacements, problèmes de salles pleines, sessions précédentes en retard…
  • et bien évidemment le prix ! Ca nous a coûté 2 ou 3 fois moins cher que ce que proposent les professionnels du secteur vers chez nous.

Si Manon venait à passer son permis moto dans 4 ans, je n’aurai pas d’hésitation à la diriger vers ce type de solution. Restera à voir quelle bécane elle choisira… Pour Kevin, on va ressortir le CBR400 qu’on est engrain de remettre sur roues 🙂

Commentaires

Le 12 juin 2020 à 15 h 30 min, Eroan Boyer a dit :

Bravo, le plus dur est à faire maintenant ;)

Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.