Quelles garanties choisir pour assurer au mieux vos petits trajets du quotidien ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin

Depuis la rentrée, je suis affecté à une succursale de mon entreprise, distante d’environ 10 km de mon domicile. J’ai donc décidé de joindre l’utile à l’agréable et, comme beaucoup d’entre vous, de faire le trajet quotidien à scooter. Propriétaire de ce type de deux-roues depuis 2 ans, j’ai profité de ce changement d’affectation pour revoir mon contrat d’assurance.

Une prime majorée pour le trajet domicile-travail

Jusqu’alors peu utilisé, mon scooter n’était assuré que pour la responsabilité civile (obligatoire) à laquelle j’ai ajouté une garantie corporelle conducteur.

Un rapide tour sur le web m’a appris que même si mon scooter était déjà assuré, ma prime d’assurance allait augmenter du fait d’une utilisation domicile-travail. J’ai aussitôt contacté mon assureur actuel et celui-ci m’a confirmé cette majoration de près de 30%.

La raison de ce supplément tient au fait que les assureurs considèrent que le trajet domicile-travail n’est pas assimilé à un déplacement professionnel, mais privé. Ces déplacements sont en effet opérés sous le seul contrôle du conducteur, alors qu’un déplacement professionnel se trouve sous la responsabilité de l’employeur.

La nécessité de souscrire des garanties supplémentaires

Pour moi, la note risquait d’être d’autant plus salée que j’envisageais de souscrire en supplément une assurance vol/incendie. Dans le cadre des trajets quotidiens et des périodes de stationnement, mon scooter va en effet être plus exposé aux risques de vol que lorsqu’il passait une bonne partie de son temps dans mon garage.

J’ai également envisagé la souscription d’une assistance dépannage et rapatriement de mon deux-roues avec prêt d’un véhicule en cas de panne.

La vision de la majoration de prime de près de 30% ajoutée aux garanties supplémentaires a toutefois failli me faire abandonner mon projet. Un ami m’a redonné espoir en me conseillant la comparaison d’assurance scooter sur lesfurets.

La loi Hamon et la résiliation de contrat d’assurance

Depuis le 1er janvier 2015, la loi Consommation (dite loi Hamon) donne aux consommateurs la possibilité de résilier son assurance auto/moto ou habitation à la date de son choix. La seule condition est d’avoir souscrit ce contrat il y a plus de 12 mois. Cerise sur le gâteau, c’est le nouvel assureur qui se charge des démarches de résiliation et assure ainsi la continuité de la couverture.

Étant assuré depuis plus de 2 ans auprès de la même compagnie, j’entre donc dans ce cadre. Je serai même remboursé par mon ancien assureur au prorata des mois restants. Bien entendu, le bonus/malus précédemment cumulé est reporté sur mon nouveau contrat.

L’espoir renaît grâce à la comparaison !

La bonne surprise a été de constater que la plupart des offres proposées par le comparateur sont sensiblement inférieures à ce que me proposait mon assureur actuel, tout en respectant mes souhaits de garanties. J’ai donc souscrit directement en ligne et mon contrat m’est parvenu quelques jours plus tard. Depuis, j’utilise mon scooter tous les jours pour me rendre au travail.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de